Bébés papillons bébés nés sans vie

Forum d'echange pour les parents ayant perdu un enfant in utero(IMG,FC)
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Derniers sujets
» HEMATOME RETRO PLACENTAIRE
Jeu 26 Fév - 18:44 par johanna

» suggestions aux parents apres le décès d'un jumeau
Sam 31 Déc - 13:21 par suzanne

» A ma fille Noemie
Ven 27 Mai - 15:52 par Anne so

» Congé parental
Mar 12 Avr - 12:37 par Bib's

» Nouvelles de Bunette
Mar 12 Avr - 10:21 par calou

» Avec le temps.... Pour vous redonner espoir les filles
Dim 27 Mar - 14:30 par leeloo

» coucou
Dim 20 Mar - 21:19 par calou

» Pour ma fille Alyssa
Ven 18 Fév - 18:39 par tataness

» Je vous présente Chloé, mon bébé espoir (bébé victoire) !
Mar 15 Fév - 22:21 par calou

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
forum gratuit
Tchat Blablaland
Meilleurs posteurs
nini
 
barby
 
lilisur
 
adore13
 
calou
 
maria
 
bunette
 
christine
 
leeloo
 
manue973
 

Partagez | 
 

 le travail de deuil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nini
Votre admin Mily
Votre admin Mily
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1019
Age : 35
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: le travail de deuil   Lun 12 Juin - 17:11

tiré de mon mémoire

Avant de parler du deuil, citons le pré-deuil, période du deuil d’un destin commun, de l’image de la personne.
Il ne prépare pas à la mort, il prépare à un certain travail.

Quelqu’un a dit : “On avait compris que cela pouvait arriver, mais on n’avait pas forcément compris que cela allait arriver “ !
Si cette phase de pré-deuil est trop longue, elle peut emmener au deuil anticipé où l’entourage désinvestit même le présent et la personne encore vivante. Manifestation souvent inconsciente.

Le deuil est la réaction à la perte d’un être cher, qui pour trouver une résolution, va entraîner le psychisme dans un processus d’adaptation : le travail de deuil. Cela se joue autour de la rupture des liens d’attachements, ce qui fait que toute mort n’entraîne pas d’emblée un deuil.
Ce n’est pas une maladie.
Et il demande: - de subir la séparation
- de souffrir de la perte
- de ressentir et d’exprimer le chagrin
Dans la plupart des cas le deuil se déroule de façon positive, parfois il se complique.

Le deuil est ponctué d’étapes:

Le choc :
Son intensité peut varier en fonction de la situation (brutal, inattendu....) Certains sont prostrés, paralysés, s’effondrent, ne réalisent pas, sont sidérés... Ce moment peut durer quelques heures, voire quelques jours puis la prise de conscience devient inévitable.

Le refus (Déni):
Incrédulité et refus. Volonté d’annulation. “Non, ce n’est pas vrai”. Espoir que
ce soit une erreur....Accepter progressivement la réalité de la mort.




La colère:
Réprimée, gardée ou exprimée. Souvent dirigée contre la personne disparue, contre soi et contre les autres par déplacement. Avec sentiment d’injustice, de culpabilité, demande de réparation...

La tristesse:
Quand les larmes apparaissent, le travail de deuil commence. La tristesse est exprimée de façon solitaire ou avec les autres : montrer son chagrin, recevoir consolation. Importance de l’entourage. Parfois pas de chagrin cela est normal si cela ne dure pas trop longtemps. Aider à verbaliser cette tristesse. Voire état dépressif avec perte d’appétit, du sommeil, de l’activité. Baisse du fonctionnement mental. Tout demande un effort. La personne se détourne comme instinctivement de tout ce qui pourrait procurer du plaisir.

L’acceptation
Ce n’est pas la durée qui se révèlera normale ou pas, mais l’évolution

Conditions préalables au bon déroulement du DEUIL

Une relation à l’autre dont l’ambivalence ne modifie pas négativement l’amour qu’on lui portait : i! avait des défauts, mais personne n’est parfait, et nous nous aimions, et je souffre de sa mort”.

L’absence d’identification à la cause de la mort : ‘je n’ai pas fait ce qu’il fallait “. “je ne l’ai pas assez aimé, protégé, c’est pour ça qu’il est mort’. ‘il m’est arrivé de souhaiter sa mort sous le coup de la rage...”

L’absence d’identification au mort : ne pas développer une pathologie symbolique ou mourir physiquement par le suicide.

L’acceptation de sa propre finitude, sans obsession de la mort.

L’absence de réactivation importante d’une perte précédente mal assimilée.

L’absence de réactivation importante des symptômes de chagrin aux dates anniversaires.

Traverser toutes ces étapes demandent beaucoup d’énergie, ce qui fait qu’on parle de travail de deuil.
Ce travail est progressif, non rectiligne.
Il commence quand s’exprime la tristesse.
Réaliser un deuil, c’est remplacer une absence effective par une présence intérieure.


LE TRAVAIL DE DEUIL

Va être vécu par les personnes, plus ou moins facilement selon:
o Les conditions de la mort, les circonstances,
o Les conditions de l’accompagnement,
o La personnalité,
o Le type de relation instauré et vécu avec la personne disparue,
o L’histoire personnelle de l’endeuillé depuis l’enfance et la façon dont cette personne aura ou non intégré toutes les pertes de sa vie et dont elle se sera construite ou non à travers elles.

Les deuils ne sont pas tous équivalents.

FACTEURS DE RISQUE AUX DEUILS COMPLIQUE

o Attitude de déni durable tout au long de la maladie,

o Les relations très fusionnelles avec le malade,

o La difficulté de communication et l’agressivité violente soit du malade envers le proche ou inversement,

o La sidération émotionnelle,

o Des conditions très difficiles au moment de la mort.2

_________________
Milona morte in utero à 36 SA cause RCIU lié a une trombose en 2005
Dawen né le 15 mars à 35 SA cause RCIU

Et si tu veux crier tes désirs
Ici tu peux pleurer sans rougir
Ici tu peux parler sans mentir, mentir, mentir
Et si tu veux hurler ton amour
Ne pas te taire des jours et des jours
Tu seras bienvenu toujours, oui toujours, toujours
Reste le même je serai moi
Et si tu plonge un jour dis-moi
Je serais là, dis-moi
Bienvenu chez ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nesansvie.grafbb.com
labellovaness
Je ne peux plus me passer de vous
Je ne peux plus me passer de vous


Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 43
Localisation : belgique
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: le travail de deuil   Ven 18 Jan - 21:14

voilà j ai commencé avec mon thérapeute, la technique EMDR,pr une autre raison que la perte de ma petite,je pense y avoir recours ds ce cadre là aussi
cette technique peut être utilisée pr le deuil...c est éprouvant,c est vrai,mais pr ma part dès la 1ère séance je me sentais différente....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
le travail de deuil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sociologie du travail
» norme du travail
» Cours de secourisme en milieu de travail
» La montagne en deuil, Jean Ferrat s'en est allé...
» pas de travail pas de problème

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bébés papillons bébés nés sans vie :: 
Le forum
 :: Chemin du deuil
-
Sauter vers: